Vous avez des questions ?
Nos équipes sont là pour vous conseiller et vous accompagner dans votre projet.
Cliquer ici

L'approche Snoezelen

Snoezelen

Derrière la naissance de l’approche Snoezelen se trouve Jan Hulsegge, musicothérapeute, et Ad Verheul, ergothér apeute, travaillant au sein du centre De Hartenberg, pour personnes handicapées intellectuelles sévères, aux Pays- Bas en 1978..

Les premiers pas de l’approche Snoezelen , selon l’isna ( the International Snoezelen association ) ”Le début de Snoezelen est très lié au développement des activités occupationnelles pour les personnes handicapées intellectuelles sévère au milieu des années ’70. À l’époque, il n’y avait pas d’activités récréatives. [....]. Les routines journalières étaient gérées par les médecins et les infirmières et étaient basées sur la conception de soins médicaux et non sur l’accompagnement.

Au début des années ’70, dans ce décor affligeant a germé l’idée d’offrir des activités occupationnelles aux personnes handicapées intellectuelles sévère, appelées « bezigheids-begeleiding ». Initialement ces initiatives étaient orientées sur les environnements de vie. Le personnel, aussi désigné comme « bezigheidsbegeleider », signifiant ergothérapeute, travaillaient sur l’environnement de vie immédiat des personnes handicapées intellectuelles sévère, développant du matériel et des concepts pour stimuler les intérêts et pour les inciter à bouger : ils ont fait des mobiles, des objets musicaux, ont utilisé des bulles, des massages et des co uvertures colorées. Des éléments de la nature étaient utilisés pour leurs effets tactiles, etc. [...] Jan Hulsegge, musicothérapeute, et Ad Verheul, ergothérapeute, ont été les responsables des premières offres de loisir pour les pers onnes handicapées intellectuelles sévère au centre De Hartenberg. À ce même moment, les deux hommes ont pris connaissance d’un article de deux psychologues américains, Cleland et Clark. En 1966, ils ont écrit un rapport sur leur travail traitant de la possibilité de développer, promouvoir et inciter la communication et des changements de comportement en offrant de s stimulations sensorielles à des personnes ayant un retard de développement, hy peractives, handicapées mentales et autistiques. Les personnes de ce groupe expérimental étaient en présence d’éléments stimulant la vue, l’ouie, l’odorat et le toucher et le mouvement dans un espace spécialement aménagé. À ce moment, les deux auteurs (Hulsegge et Verheul) ont intensifié leur démarche, ce qui était appelée « cafétéria sensorielle », était pour eux la première étape logique pour stimuler et orienter le processus sensoriel.”

Après les premières expériences aux Pays-Bas, Snoezelen a été vu de plus en plus au Royaume-Uni et en Allemagne autour depuis la fin des années 80. A partir des années 1990, on peut parler d'une mondialisation. Outre les Pays-Bas, Danemark, Suède, Norvège, Finlande, Canada, Etats-Unis, en Australie et au Japon, cette idée s'est répandue dans bien d’autres pays.

Snoezelen, la définition

Etymologiquement parlant, Snoezelen ré unit de façon presque mélodique deux mots " snuffeln " (snif, snif, renifler, sentir) et " Doezelen " (somnolence, aller à la détente) –

 

Snoezelen consiste donc à créer un environneme nt qui propose des sollicitations sensorielles qui génèrent du plaisir et de la détente, ce qui se traduit par la réalisation de salles différentes ou encore, selon les institutions de parcours sensoriels. ( Insa.fr )

 

Selon L’insa , « l’approche Snoezelen (ou MSE - controlled multisensory environment) se défini comme une utilisation dynamique de la propriété intellectuelle bâtie sur une relation se nsible en cours entre le participant, l’accompagnant qualifié et un environnement contrôlé, où une multitude de possibilités de stimulations sensorielles sont offertes. [...] Snoezelen est guidé par les principes éthiques de l'enrichissement de la qualité de vie. Cette approche commune a des applications dans les loisirs, la thérapie et l'éducation, et prend place dans un espace dédié adapté à tous les gens, en particulier ceux ayant des besoins spéciaux, y compris la démence et l'autisme »

 

Afin de d’être le plus précis et le plus juste possible, la majorité de ce texte est extrait du site internet de l’isna, , association fondée en 2002 par Ad Verhe ul et le Professeur Krista Mertens et dont l’objet est de collaborer à la recherche et à l’analyse des effets produits par Snoezelen. the International Snoezelen association Source :isna-mse.org (t exte en français et en an glais traduit consul té le 25.09.2013), isna.fr (texte en français consulté le 25.09.2013) & .de (traduction le 25.09.2013 d’un texte datant du 01.12.2011)